Législation

Extrait de la Charte déontologique de la Chambre Nationale des Ostéopathes : 

 

  • "L'ostéopathe s'engage dans toutes ses interventions à procéder à l'analyse, au conseil, à la préconisation et au contrôle dans le temps du traitement afin d'assurer la sécurité et la protection de son patient et, dans toute la mesure du possible, l'efficience du traitement.
  • Il est en mesure d'allier l'approche technique et le respect scrupuleux du facteur humain, dans le respect des attentes et des préférences du patient, si elles sont compatibles avec l'efficacité et l'innocuité du traitement.
  • Pour donner toute sa dimension à une approche globale, l'ostéopathe sous son contrôle et sa responsabilité, peut associer, pour la mise en œuvre du traitement à visée curative ou préventive (primaire, secondaire ou tertiaire) d'autres professions médicales et paramédicales,  s'il l'estime nécessaire à l'obtention du meilleur résultat possible.
  • L'ostéopathe s'engage à fournir, après avoir pris connaissance du dossier médical et après avoir pratiqué un bilan complet général et ostéopathique, une information complète sur son diagnostic, son pronostic et les soins préconisés. Cette information doit être claire, loyale et transparente. Il attirera également l'attention du patient sur des aspects que celui-ci pourrait ignorer ou tout simplement sous-estimer tant au niveau préventif que curatif.
  • Il assurera un suivi permanent et attentif du dossier du patient en appliquant les principes fondés sur la prévention, la vigilance."