Nourrissons

Chez le nouveau-né et le bébé, l’ostéopathie a pour but de vérifier la présence de blocages et pouvoir les traiter au plus tôt s'ils existent, avant même l'installation des troubles, car les nourrissons ont subit de multiples contraintes durant toute la grossesse ainsi que lors de l’accouchement.

Certains blocages peuvent persister après la naissance et être à l'origine de troubles tels que :

  •  Cris, pleurs, irritabilité
  • Torticolis (le bébé tourne la tête toujours du même côté), asymétrie du crâne (crâne plat,…), asymétrie faciale (œil plus petit, oreille décollée, bouche déviée,…)
  • Troubles de la digestion: reflux, régurgitations, vomissements, ...
  • Coliques, diarrhées, constipations
  • Troubles O.R.L. chroniques: otites, rhino-pharyngites, bronchiolites, ...
  • Troubles du comportement et/ou du sommeil, …
  • Difficultés d’allaitement

 

Il est aussi recommandé de consulter si l’accouchement a été difficile :

  • Accouchement trop long (plus de huit heures)
  • Accouchement trop rapide (moins de deux heures)
  • Grossesse multiple
  • Présentation par le siège, le front ou la face
  • Forceps, ventouse, spatules
  • Aide à l'expulsion en appuyant sur le ventre
  • Césarienne
  • Péridurale
  • Souffrance fœtale
  • Prématurité
  • Cordon enroulé autour du cou

 

 

 

Les techniques pédiatriques réalisées par l'ostéopathe sont adaptées aux nouveaux-nés et sont très douces, non douloureuses et non traumatiques pour les bébés.

 

Votre ostéopathe a suivi une formation de spécialisation en ostéopathie périnatale et pédiatrique de la SEROPP sous la responsabilité de Roselyne Lalauze-Pol, ostéopathe D.O, auteur du "Crâne du nouveau-né" (Sauramps médical 2003, 2éd. 2009).

http://www.seropp.org/v4/index.php

Enfants / Adolescents

L’enfance et l’adolescence sont des périodes où le corps en pleine croissance va subir de multiples bouleversements. De plus, l’enfant doit faire face à toutes les agressions extérieures et les traumatismes de chutes qui lui arrivent.

La croissance peut en être altérée, avec apparition possible de différents troubles.

Il est conseillé de venir consulter aux phases où l’enfant grandit le plus et à tous les changements de vie pour aider l’enfant à traverser cette phase difficile et permettre son épanouissement :

  

  • Acquisition du quatre patte
  • Acquisition de la marche
  • Acquisition de semelles orthopédiques
  • Accompagnement d’un traitement d’orthodontie
  • Accompagnement d’une nouvelle pratique sportive
  • Traumatismes (chutes, chocs physiques ou psychologiques)

  • Maux de ventre, maux de tête
  • Mal de dos, douleurs articulaires, scoliose

 

  • Troubles de la concentration et de la mémoire, hyperactivité, irritabilité
  • Trouble du sommeil
  • Anxiété, stress
  • Infections ORL à répétition (allergies, otites, sinusites...)
  • Succion du pouce (impact possible sur la mâchoire, le crâne et le reste du corps)
  • Mauvaise posture, port de semelles orthopédiques
  • Troubles du développement psychomoteur
  • Pathologies communes aux adultes

 Il est donc bon de pratiquer un bilan annuel (souvent à la rentrée scolaire) afin que l’enfant retrouve un équilibre général exempt des différents blocages.

 

Votre ostéopathe a suivi une formation de spécialisation en ostéopathie périnatale et pédiatrique de la SEROPP sous la responsabilité de Roselyne Lalauze-Pol, ostéopathe D.O, auteur du "Crâne du nouveau-né" (Sauramps médical 2003, 2éd. 2009).

http://www.seropp.org/v4/index.php

Adultes

Dans la vie courante,  le corps est soumis à un grand nombre de contraintes pouvant perturber l’équilibre du corps et de ce fait dégrader l’état de santé (ex : stress, chocs émotionnels postures inadaptées, gestes répétitifs…).

L’ostéopathie prend en charge de nombreuses pathologies. En voici une liste non exhaustive :

mal de dos

 

  • Système orthopédique et locomoteur : Douleurs articulaires, tendineuses et ligamentaires, lombalgies, dorsalgies, cervicalgies, costalgies, torticolis, entorses, tendinites, scolioses...
  • Système neurologique : Sciatiques, cruralgies, névralgies cervico-brachiales, névralgies intercostales, névralgies faciales, troubles de l’équilibre, paresthésies…

 mal de ventre

  •  Système digestif : Constipation, diarrhée, ballonnements, colites, acidité gastrique, digestion difficile…
  • Système O.R.L. et pulmonaire : Vertiges, migraines, céphalées, bourdonnements, otites, sinusites et bronchites chroniques.
  • Système dentaire : Accompagnement des traitements orthodontiques.
  • Système neuro-végétatif : Stress, anxiété, troubles du sommeil, déficit de l'attention et hyperactivité.
  • Système cardio-vasculaire : Palpitations, oppressions, troubles de la circulation, jambes lourdes, hémorroïdes…
  • Système génito-urinaire : Infections urinaires à répétition, règles douloureuses, troubles du cycle, douleurs pendant les rapports.

mal de tete

 

  • Système oculaire : Migraines ophtalmiques, fatigue visuelle
  • Séquelles de traumatismes : Fractures, entorses, chutes, accidents de voiture.

 

 


Par ailleurs, l’ostéopathie permet l’accompagnement de personnes atteintes de lourdes pathologies afin de leur apporter plus de confort, en complément d’une prise en charge médicale.


N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez être renseigné concernant toute autre plainte.

 

 

Femmes enceintes

Durant les 9 mois de la grossesse, le corps de la femme va se transformer.

Il va subir de nombreuses modifications physiologiques (hormonales, digestives), mécaniques (augmentation de la masse de l’utérus) et de posture. La femme enceinte va  prendre du poids, et risque de ressentir des douleurs diverses :

femme enceinte 1

  • Troubles mécaniques : lombalgies, pubalgies, sciatalgies, cervicalgies, douleur du sacrum ou du coccyx…
  • Troubles digestifs : nausées, difficultés à la digestion, ballonnements, régurgitation, constipation, douleurs abdominales, brûlures d’estomac…
  • Troubles circulatoires : jambes lourdes, hémorroïdes, maux de tête…
  • Troubles gynécologiques : spasmes, douleurs lors des rapports sexuels…
  • Fatigue, insomnies, stress, anxiété…


L’ostéopathie peut être d’un grand secours dans ces cas là, d’autant plus que la plupart des médicaments ne sont pas les bienvenus chez la femme enceinte.

D'ailleurs, même sans douleurs particulières, toute femme enceinte devrait consulter un ostéopathe au moins trois fois pendant la grossesse : vers 3 mois, une seconde fois vers les 6 mois, et enfin une ultime visite au début du 9ème mois.

En effet l’ostéopathie peut être un complément du suivi de grossesse, pour travailler la souplesse du bassin et faciliter le passage du bébé.

Ce traitement ostéopathique est constitué de techniques douces non dangereuses, totalement adaptées et spécifiques à la femme enceinte et au fœtus.

femme enceinte 2Après l’accouchement, l’ostéopathie va aider la jeune maman à :

  • Retrouver son corps, sa sensibilité, permettant une rééducation périnéale optimale
  • Redonner au bassin une position équilibrée et une bonne mobilité
  • Travailler sur les cicatrices (épisiotomies, césariennes) qui peuvent être des freins à une bonne mobilité tissulaire
  • Soulager des maux de dos (lombalgies, dorsalgies, cervicalgies)
  • Sciatalgies
  • Subluxation du coccyx
  • Stress
  • Fatigue
  • Troubles du sommeil, anxiété
  • Une prise en charge ostéopathique est également nécessaire avant d’entamer la rééducation périnéale, car il est vain de muscler un périnée sur un bassin asymétrique. La rééducation faite par la sage-femme ou le kinésithérapeute n’en sera que plus efficace et durable.

 

Votre ostéopathe a suivi une formation de spécialisation en ostéopathie périnatale et pédiatrique de la SEROPP sous la responsabilité de Roselyne Lalauze-Pol, ostéopathe D.O, auteur du "Crâne du nouveau-né" (Sauramps médical 2003, 2éd. 2009).

http://www.seropp.org/v4/index.php

Seniors

En vieillissant, notre corps subit des transformations et l’ensemble des fonctions du corps diminuent progressivement ce qui favorise l’apparition d’incapacités. La perception par les sens ainsi que la coordination des mouvements ont tendance à s’amenuiser et à s’altérer. Le senior est ainsi plus exposé aux chutes, ce qui le contraint souvent à la perte d’autonomie et à l’isolement. D’ailleurs, ces différents changements ont une incidence non négligeable sur le plan psychologique et social.

Les traitements ostéopathiques améliorent l’équilibre, les douleurs ressenties à court et long terme et ainsi participent à l’amélioration de la qualité de vie.

Il est conseillé d’avoir une prise en charge ostéopathique précoce et régulière pour permettre de gagner en fonctionnalité, d’entretenir la mobilité des articulations, récupérer en souplesse et pour conserver l’harmonie générale du corps.

 

Il est conseillé de consulter dans les situations suivantes :

  • Douleurs vertébrales (lombalgies, dorsalgies, cervicalgies)
  • Douleurs articulaires  (épaules, coudes, poignets,  genoux, hanches, pieds, …)
  • Arthrose
  • Difficultés de locomotion
  • Après tout traumatisme : chute, entorse, intervention chirurgicale, longue immobilisation…
  • Douleurs musculaires
  • Raideurs matinales ou quotidiennes
  • Sciatique, cruralgie, névralgie…
  • Maux de tête, vertiges, sinusites…
  • Séquelles d’opération chirurgicales
  • Troubles du transit intestinal, reflux acides, ballonnements, …
  • Troubles du système urinaire (gènes, incontinence, …)
  • Troubles du sommeil, stress, anxiété…
  • Douleurs et gênes dues aux appareils dentaires et soins dentaires…

 

 A titre préventif :

  • Pour effectuer un bilan afin d’éviter des douleurs susceptibles d’apparaître
  • En complément de cure thermale
  • En accompagnement de l’arrêt de l’activité professionnelle

 

Sportifs

Bien que bénéfique, la pratique du sport peut entraîner un certain nombre de lésions.

En effet, tous les sportifs, quel que soit leur niveau (amateur ou professionnel), sollicitent physiquement leur corps hors des limites habituelles.

coureur

Il est donc dans leur intérêt de :

  •  préserver leur  corps afin d'éviter des incidents et des blessures musculaires et articulaires
  • optimiser dans la mesure du possible leurs performances physiques
  • raccourcir le temps de récupération après l'effort

 

 

 

Pour atteindre ces objectifs, il est nécessaire au sportif amateur mais encore plus au sportif de haut niveau ou professionnel d'être suivi régulièrement par un ostéopathe.

 

Il est donc conseillé de consulter dans les cas suivants : joueurs de hockey

  • Entorses
  • Tendinites (tennis elbow, golf elbow)
  • Fractures
  • Déchirures musculaires ou ligamentaires
  • Douleurs articulaires, lumbago, sciatiques, cruralgies, cervicalgies, dorsalgies, lombalgies
  • Traumatismes

 

Ou :

sport de combat

 

  • Préparation de compétition ou pratique d’un sport à haut niveau
  • Avant de débuter un nouveau sport